Vocabulaire

Publié le par sab


    En arrivant dans un pays étranger, d'abord on entre en contact avec la langue. Ensuite avec les gens. C'est comme ça, on commence par voir des tas de trucs écrits partout dans une langue qui n'est pas celle qu'on a l'habitude de voir au coin de notre rue, là-bas. Enfin, ensuite, avec le temps, on apprend à intégrer puis maîtriser ce nouveau langage, si ça n'était pas déjà fait. Mais quoiqu'il en soit, en voyageant dans n'importe quel pays, on s'aventure à rencontrer des expressions inconnues, voire détournées, et ce inévitablement si on visite plusieurs pays pratiquant la même langue.
En arrivant en Argentine, j'ai eu un gros avantage : je parlais pas espagnol avant d'y mettre les pieds, ce qui m'a évité la tentation de la comparaison et l'embrouillage assuré qui s'en serait suivi. Bref, j'ai commencé de zéro. Voyez où j'en suis, deux ans et demi après, ça me coûte encore parfois de trouver mes mots, mais les gens, en général, me comprennent (moins bien que moi à eux, mais enfin, sont tous un peu bouchés à Catamarca, c'est normal, comme je l'ai déjà dit, c'est le trou du cul du monde).
Enfin, voici quelques remarques pour vous embrouiller :
ici l'eau gazeuse se dit soda,
le soda se dit gaseosa,
le canape se mange,
la coca, c'est aussi une petite feuille verte qui se chique,
la playa est uniquement de estacionamiento, pas de sable à Catamarca,
le chorizo est une saucisse type Toulouse, mais le bife de chorizo est une entrecôte,
la milanesa c'est une escalope panée (pourquoi Milan ?? mystère..), mais on trouve aussi la milanesa napolitana (la Milanaise de Naples, mystère plus obscur encore...), une escalope panée avec sauce tomate,
le budin est un cake,
on ne va pas beber algo, mais tomar,
et surtout, surtout,
on prend le bus comme ça : tomar,
parce que coger, ça marche uniquement si vous parlez de votre chien, ou éventuellement de vos activités nocturnes avec la prostituée du coin. Moi ça m'a pas posé de problèmes, mais je trouve ça drôle quand-même.
Pour le reste, j'ai encore du mal à me souvenir que la fourmi rouge est colorada, mais le vin rouge est tinto,
et que le soleil se lève (se levanta) mais ne se couche pas (se pone).
Enfin, une receta vous sert généralement à la pharmacie (ordonnance médicale) mais c'est vrai que ça peut aussi être tout simplement une recette de cuisine.
Une criatura est un petit enfant et ça ma fait toujours marrer, parce que pour moi une créature, c'est Alien, ou un truc du genre..

Pour le reste, les espagnols sont visiblement dyslexiques.. ou peut-être nous, en fait :
crocodile se dit cocodrilo ; moustique se dit mosquito ; Alger se dit Argel (et algérien argelino).
Si je pense à autre chose, je vous fais signe.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Un toulousain â Cordoba 22/06/2008 17:12

Et "chupar", dont le sens argentin est synonyme de "tomar" (boire un coup). La première fois qu'on m'a proposé de "chupar", j'ai cru me trouver mal. Je ne développerai pas de peur de heurter la sensibilité de certains... Mais tu as raison, le vocabulaire argentin est souvent déconcertant !

carambaole 11/06/2008 14:54

ton article ma bien amùusé car il ma fait repensé a un article des debuts de mon blog et ma foi t'aurais du y repondre si tu serais passé sur mon blog
ma foi l'espagnol n'est quand meme pas trop dur comme langue ,mais je suppose qu'il y a beaucoups de patoi dérivé
enfin soda et chorizo ,tu ne meurt pas de faim
bueno appetitos