Le bidet

Publié le par sab


    Le bidet argentin valait bien un billet pour lui tout seul. Je ne suis pas sûre que beaucoup de monde sache encore à quoi ressemble un bidet, mais moi j'en ai vu un, une fois. Non, en fait chez moi il y en avait un dans la salle de bain, quand j'étais petite. Mais je ne crois pas m'en être jamais servi, sauf pour chanter "à dada sur mon bidet, etc..", évidemment. Je crois même qu'on a fini par l'enlever, c'est dire... Bref, le bidet en Argentine c'est quasi une institution. Moi j'ai trouvé ça drôle en arrivant, justement, de trouver un bidet dans la salle de bain. Sont fous ces Argentins !! Alors après quelques mois, quand notre femme de ménage nous a abandonnés (je précise qu'en Argentine, après le maté, la femme de ménage et le psy sont les incontournables si on veut être socialement correct).. je me suis mise au nettoyage de ladite salle de bain. Et pour rincer, je fais quoi ? Ben j'ouvre le robinet. Oui. Sauf qu'en Argentine, dans le bidet, l'eau sort du bas vers le haut. Douche froide en pleine figure immédiate. Alors je peux le dire maintenant, je me suis sentie un peu ridicule, mais bon, j'étais toute seule, j'avais sauvé les meubles. Mais pas autant que quand je l'ai raconté à Daniel, et qu'il m'a dit en souriant que le bidet, ça s'utilisait après avoir été aux toilettes, et notamment par les filles. Là, oui, j'ai eu franchement honte...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sab 22/06/2008 21:26

Tiens, ce serait une bonne occasion de faire une étude anthropologique, non ? Comme qoi, après on dit que les filles aux toilettes.. tout ça....

Un toulousain â Cordoba 22/06/2008 17:38

Au boulot j'adore lancer le sujet du bidet, ça passionne les foules ! Mes collègues sont capables d'en parler pendant des heures !

Plus sérieusement, je voudrais aborder un autre sujet : celui du comportement du mâle argentin aux toilettes publiques. C'est extraordinaire. Je n'ai jamais vu aucun pays où les toilettes deviennent autant un lieu de convivialité. Au bureau, à peine rentré dans la pièce en question, une affiche vous rappelle qu'il faut se décontracter, sourire, parler. Et là vous assistez au spectacle de 6 mecs en ligne, face aux urinoirs, en pleine discussion (poursuite de réunions ?). Et derrière, ceux qui sont sur leur trône, tous en train de tenir la conversation au téléphone !!!

Petite anecdote pour terminer. Ce n'est pas rare en Argentine de trouver des toilettes dont la serrure n'est pas cassée... Ou plutôt c'est rare d'en trouver des qui ferment... Du coup au boulot il m'est déjà arrivé plusieurs fois de pousser la porte d'une cabine occupée, mais la personne ne se sent jamais dérangée. Au contraire, l'ouverture intempestive (ou pas) de la porte est l'occasion pour celui qui se trouve derrière (et dont la batterie du téléphone portable a peut-être rendu l'âme) d'entamer avec vous la conversation : "Che, como estas? Como te fue el fin de semana?". Vous me direz, ça fait passer le temps...

Enzo 14/06/2008 00:16

Bein oui, du bas vers le haut... le bidet ce n'est pas que pour se laver les pieds... :o)))

sab 14/06/2008 14:32


Oui j'ai appris ça, mais celui qu'on avait chez moi quand j'étais petite, je garantis qu'il n'avait qu'un robinet !!