Les peuples indigènes, l'environnement et nous

Publié le par sab

Voilà un article trouvé sur le site de Univers-nature (article Elisabeth Leciak). Le peuple dongria se trouve sur un territoire d'Inde où, malheureusement pour eux, les britanniques ont bien l'intention d'exploiter une mine... :

"En août dernier, après une procédure de trois ans, la Cour Suprême indienne autorisait l’ouverture d’une mine de bauxite (1) sur le territoire des Dongria Kondh, une zone pourtant protégée par la Constitution. En exploitant la montagne Niyamgiri dans l’Etat de l’Orissa, la compagnie minière Vedanta détruira du même coup un vaste biotope forestier et l’espace sacré de la tribu Dongria Kondh sans plus de scrupules.

Evidemment, on s’illusionne peu d’une compagnie minière devant les profits attendus de l’exploitation mais, ici, Vedanta se lance dans des tentatives de conciliation et de chantage au comble de l’irrespect. Les miniers s’imaginent-ils que la charité autorise tout ?
Pour obtenir le soutien des peuples autochtones à leur projet, les représentants de Vedanta ont abordé les villageois avec des médicaments et des denrées alimentaires. Mais ils ne sont pas allés bien loin, des leaders dongrias ont immédiatement stoppé leur véhicule et leur ont signalé qu’ils n’étaient pas les bienvenus. Un villageois en témoignait auprès de Survival (2): « Il y avait trois représentants de Vedanta. Ils nous ont dit : Nous avons apporté des vêtements pour votre village et nous vous les donnerons. Ils nous ont demandé : Soutenez-vous Vedanta et voulez-vous la mine de bauxite? Nous avons répondu non, nous ne voulons pas donner notre montagne. Alors ils ont déclaré : Tout le monde de l'autre côté de la montagne est d'accord avec le projet minier. Si vous refusez, nous ne vous donnerons rien. Si vous résistez, vous n'aurez plus jamais rien de nous. »
Mais le combat des dongrias se joue à une toute autre échelle que cette ridicule aumône que leur offre la compagnie. Environ 8 000 Dongria Khond, de la communauté adivasi, vivent dans la région montagneuse de Niyamgiri. Ce projet menace un des plus importants lieux de culte de ce peuple, pilier de leur croyance et de leur culture. La mine de bauxite met également en péril jusqu’à leur subsistance, les villageois pratiquant l’agriculture dans les forêts de versant.
Alors, prêts à donner leur vie pour sauver leur montagne sacrée, les dongrias ne cèderont certainement pas devant ce genre de chantage. "

1- La bauxite est un minerai à partir duquel est obtenu l’aluminium
2- Mouvement pour les peuples indigènes
Sur le site de Survival, vous trouverez quelques infos supplémentaires concernant ce peuple, que je vous retransmets ici :

"8 000 Dongria Kondh vivent sur les pentes de la montagne Niyamgiri, dans l’Etat de l’Orissa en Inde. Ils vénèrent et protègent cette montagne et se considèrent comme les descendants royaux de son dieu.

Cette région est d’une beauté remarquable et ses denses forêts sont très riches en faune et en flore. Les Dongria Kondh cultivent leurs jardins sur les versants de la montagne et récoltent des baies sauvages, des fleurs et des feuilles dans les forêts dont ils font un petit commerce. Leur mode de vie et leur religion ont protégé pendant des siècles les forêts de Niyamgiri.

Le sommet de la montagne, que les Dongria Kondh considèrent comme sacré car c’est le siège de leur dieu, contient d’importants gisements de bauxite (minerai utilisé pour produire l’aluminium).

La compagnie minière britannique Vedanta projette d’exploiter cette ressource, ce qui dévastera les forêts, les rivières qui y prennent leur source ainsi que la culture et l’identité des Dongria Kondh.

Les villageois qui ont été déplacés au pied de la montage pour laisser place à la raffinerie de bauxite ont subi menaces et violences, ont perdu leurs terres et n’ont plus aujourd’hui aucun moyen de subsistance.

Bien que la Cour suprême indienne ait interdit à Vedanta d’exploiter la montagne, elle a accepté la candidature de Sterlite, sa filiale indienne, à condition que cette dernière suive quelques règles, notamment le financement d’un fonds pour le “développement indigène”. Mais aucun “développement” ou “compensation” ne pourra résoudre les problèmes engendrés par l’exploitation de Niyamgiri : la destruction d’un environnement et d’une culture uniques.

Si le gouvernement n’agit pas rapidement pour protéger la montagne, l’exploitation minière devrait prochainement démarrer. Les Dongria Kondh perdraient ainsi leurs moyens de subsistance, leur maisons, leur identité et le caractère sacré de leur plus important site religieux.

Tout comme d’autres peuples indigènes déplacés de par le monde, il perdraient également leur santé, leur autonomie et leurs connaissances précises de ces collines, de ces forêts et des systèmes de culture qu’ils ont acquis au cours des siècles."


Vous pouvez donc prendre votre petite plume, votre petite main, et écrire une belle lettre au premier ministre de l'Inde . Si vous êtes comme moi, et que vous n'êtes pas encore habitués à écrire à ces messieurs en costard, Survival vous donne un modèle, et l'adresse postale de ce cher monsieur ICI.
Merci !
Pour visionner le film 'Mine : story of a sacred mountain' (Mine : histoire d'une montagne sacrée) qui retrace le destin tragique de la tribu dongria kondh et sa lutte pour empêcher la mine à ciel ouvert de détruire ses terres et son mode de vie, c'est (encore) chez Survival.

De là, comme notre nature de chercheur nous pousse toujours vers le savoir.... à quoi ça sert la bauxite ??? Parce qu'en employant un raisonnement court, si on extrait des minerais c'est bien parce qu'ensuite il y a des gens / négoces / entreprises pour les consommer. Donc, question : qui consomme donc la bauxite ?
Alors voilà une première réponse :

"C'est dans la bauxite, une roche sédimentaire très riche en oxyde d'aluminium qui sert de produit de base pour l'exploitation de l'aluminium. Cette bauxite est le produit de la destruction de roches éruptives en milieu équatorial. On extrait donc la bauxite et, par un traitement chimique, on en tire l'alumine pure (Al2O3). La difficulté ensuite est de séparer l'aluminium de l'oxygène. Cela se fait dans des usines d'électrolyse. Dans d'immenses creusets dont les parois sont conductrices de l'électricité. On plonge dans cette masse en fusion des électrodes et on fait circuler un courant électrique très intense qui permet de scinder la molécule d'alumine en deux parties : l'aluminium pur qui coule vers le fond du creuset et l'oxygène qui s'échappe vers la surface. La production de l'aluminium est dévoreuse de courant électrique." (Merci Jacques Deferne)


Ok, la bauxite sert à produire de l'alu. Donc, qui consomme l'alu ?? Je vous invite à lire l'article de Lenntech à ce sujet. Pour faire simple, usez vos méninges, pensez aux structures alu, pensez à vos boîtes de conserve, aérosols, pensez, pensez...
Sûr que c'est un scandale d'usurper des terres, de les contaminer et de détruire une culture, mais aussi sûr que les seuls responsables ne sont pas les entreprises minières... croyez pas ??

Publié dans social

Commenter cet article

sab 23/04/2009 14:54

Encore (et toujours) chez Greenpeace :un résumé en français du rapport anglais sur le bois exporté illégalement du Brésil (7 p.),et un rapport en anglais sur la gestion durable de la forêt amazonienne (30 p.).

sab 23/04/2009 14:53

Encore (et toujours) chez Greenpeace :un résumé en français du rapport anglais sur le bois exporté illégalement du Brésil (7 p.),et un rapport en anglais sur la gestion durable de la forêt amazonienne (30 p.).

sab 23/04/2009 14:43

Un peu de lecture ne fait pas de mal (bien au contraire).Chez Greenpeace:

deux rapports en anglais sur la deforestation en Amazonie: Eating up the amazon (64 p.), et Amazon cattle footprint (16 p.)
un rapport sur le pillage des forêts au Congo (100 p.),
un rapport sur les forêts du Bassin du Congo.

Au passage sur le dernier lien, un article sur le photographe Daniel Beltrà récompensé pour son travail sur la déforestation amazonienne.Bonne lecture !

sab 04/04/2009 04:31

Parfois de bonnes nouvelles... : "Double revers pour Vedanta : l’OCDE accepte la plainte de Survival et le président est accusé de fraude..."

DEXTER5 29/03/2009 21:57

J'ai déjà écrit dans mon blog que le pouvoir n'était plus aujourd'hui dans le vote mais dans notre mode de consommation!!Nous avons le pouvoir de décider ce qu'on va acheter...ou pas!!!Il me semble que c'est que tu sous entends à la fin de ton article..C'est bien évident que nous avons une responsabilité individuelleénorme et que si les entreprises veulent du minerai c'est qu'elles peuvent en tirer un bénéfice..et donc le vendre!! Tout est lié!!Juste un exemple à la con...Perso j'aime bien le foot,et à ma grande honte j'avoue que je regardaispas mal de foot à la télé!!Je dis regardais car j'ai arrêté depuis décembre de regarder du foot...après avoir entendu qu'un club Anglais voulait s'attacher les services de Kaka en lui proposant un salaire hebdomadaire de 550 000 euros!!Quand j'ai entendu cela,j'ai décidé de boycotter le foot!!Je fais ça comme un pauvre con dans mon coin...mais là j'en ai eu marre!!C'est d'une indécence telle!!Bien sûr c'est totalement inutile à cette échelle mais ça me fait du bien!!

sab 29/03/2009 23:40



Ben oui, on est comme des cons... à oublier qu'on a dans nos mains un POUVOIR d'achat et que ça sert pas qu'à payer les factures. Avec notre petit cerveau on peut décider de QUI va se mettre nos
thunes dans les poches.


En même temps, si on considère nos propres actions à l'échelle mondiale, cagamos te digo, faut rester zen et sentir qu'on fait tout notre possible pour améliorer notre monde.
Le problème reste quand-même qu'il faut pas non plus se leurrer, et avaler que grâce au fait que tu vas acheter ton pain à pied le monde va devenir plus vert... ceux qui doivent se bouger le cul
plus que tout, c'est les gouvernements et les entreprises, qui gentilment nous laissent nous faire écraser par les messages de fausse bonne conscience au sujet de la lumière que tu utilises trop
parce que tu vas chier 3 fois par jour quand tu pourrais y aller qu'une... je sais pas si je me fais comprendre...
D'façon le foot c'est un sport de mules (là je me fais des amis )..............