Les archéologues chiliens et le Dakar 2009

Publié le par sab

En décembre, je vous communiquais les inquiétudes des archéologues argentins au sujet du Dakar dans sa nouvelle édition sud-américaine... Evidemment, pendant le Dakar, beaucoup ont plutôt dit que les archéos étaient de grands stressés qui criaient trop souvent au loup, mais que finalement :
1. aucun media n'a couvert les impacts archéologiques de la course,
2. puisqu'aucun media n'en a parlé, c'est donc qu'il n'y en a pas !! (c'est logique, non ?).

Enfin, j'avoue j'ai pas regardé la course, mais j'ai eu des échos de collègues disant que certaines structures filmées en arrière-plan de la course paraissaient très... antiques (cf. le fameux chemin de l'inca).
Bref, je n'ai pas beaucoup d'échos, mais quand-même, il y en a (et puis un écho, ça s'étouffe, non ???).
Voilà ce qui se dit du côté chilien :

01 de Febrero, 2009 -
Santiago, 1 Feb (Notimex).- Los participantes de la competencia del Rally Dakar Argentina-Chile destruyeron a su paso un sitio arqueológico en la zona norte de este país sudamericano, denunció el Consejo de Monumentos Nacionales.

 

La edición digital del diario El Mercurio precisó este domingo que el Consejo verificó los daños en la zona de La Higuera, en la Región de Coquimbo, unos 500 kilómetros al norte de Santiago, por donde la caravana circuló el 12 de enero pasado.

 

La fuente apuntó que un equipo de arqueólogos del Consejo de Monumentos Nacionales siguió la huella de los competidores con un día de desfase y comprobaron que la caravana se salió del camino preexistente en varias ocasiones.

 

Los deportistas abrieron a su paso una huella de unos 20 metros de ancho paralela a una antigua, lo que provocó la remoción de tierra y la destrucción de objetos arqueológicos por el paso de unos 400 vehículos.

 

El mayor daño se produjo en la Quebrada del Pelícano, en la comuna de La Higuera, donde expertos confirmaron en terreno que fueron destruidos instrumentos líticos para cortar carne y cueros, puntas de proyectil y cántaros que quedaron convertidos en fragmentos.

 

Esos objetos pertenecieron a un grupo de cazadores que habitó esa zona de Chile hace entre mil 500 y tres mil años.

 

El Consejo de Monumentos Nacionales realizará una nueva inspección a otra parte de la ruta seguida por los participantes del Rally Dakar, en particular al Camino del Inca, que Chile y otros países andinos postulan como Patrimonio de la Humanidad ante la Unesco.

 

La entidad no descartó presentar acciones legales en busca de indemnizaciones por los daños arqueológicos generados por la competencia deportiva a su paso por el norte de Chile.

 

Voilà pour vous, petits francophiles/phones:

1er février 2009-
Santiago, 1 Feb (Notimex).- Le Conseil des Monuments Nationaux a  dénoncé la destruction sur leur passage par les participants de la compétition du Rallye Dakar Argentine-Chili d'un site archéologique dans la zone nord de ce pays sud-américain.
L'édition digitale du journal El Mercurio a précisé ce dimanche que le Conseil a constaté les dommages dans la zone de La Higuera, dans la Région de Coquimbo, à environ 500 km au nord de Santiago, où est passée la caravane le 12 janvier passé.
La source précise qu'une équipe d'archéologues du Conseil des Monuments Nationaux a suivi la trace des concurrents avec un jour de décalage et ont pu constater qu'
à plusieurs reprises la caravane est sortie du chemin préexistant.
Les sportifs ont ouvert sur leur passage une trace d'environ 20 mètres de large parallèle à une ancienne trace, ce qui a provoqué le retournement de la terre et la destruction d'objets archéologiques par le passage des quelques 400 véhicules.
Les plus gros dégâts ont eu lieu dans la vallée du Pélican (
Quebrada del Pelícano), dans la commune de La Higuera, où les experts ont confirmé sur le terrain qu'ont été détruits des instruments lithiques pour couper la viande et courtir, des points de projectile et des pots céramiques qui ont été réduits en fragments.
Ces objets ont appartenu a un groupe de chasseurs qui habitait cette zone du Chili il y a 1.500 à 3.000 ans.
Le Conseil des Monuments Nationaux réalisera une nouvelle inspection sur une autre portion de la route suivie par les participants du Rallye Dakar, en particulier sur le Chemin de l'Inca, que le Chili et autres pays andins essaient de faire reconnaître comme Patrimoine de l'Humanité par l'Unesco.
L'entité n'a pas rejeté la possibilité de présenter des actions légales en vue d'indemnisations pour les dommages archéologiques générés par la compétition sportive sur son passage dans le nord du Chili.

 


 

Alors voilà bien de quoi on parle: le Dakar qui vient, et tout le monde a des dollars dans les yeux, le Dakar qui part, et on parle de thunes pour remplacer le patrimoine archéologique.. !! C'est quoi qu'ils ont pas compris les crétins ? Qu'archéologue et marchand d'art c'est différent ?? Faut encore l'expliquer ???
Ça m'énerve, j'vous jure.....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La Renarde 22/04/2009 22:03

Ca me dégoûte. Aller abîmer sans état d'âme chez les autres. Aller abîmer la planète, l'histoire de l'homme.PS : moi aussi j'ai toujours les ongles un peu noir et les talons des chaussures un peu boueux. A les lingettes, c'est vrfai ça pollue mais ça nettoie les sales aussi.

C.S. 17/04/2009 21:54

Je vois que vous voyagez beaucoup et ce doit être passionnant!Bonne continuation pour ce blog très riche et merci de votre visite

@tom 06/04/2009 16:43

Et voilà! je n'avais pas connaissance de cette info, mais malheureusement ca ne m'étonne pas. Bonne initiative de l'équipe qui a suivi le tracé du rallye avec un jour de décalage! En espérant que ca servira à quelque chose pour éviter d'autres saccages...

DEXTER5 29/03/2009 21:45

Nous avons donc perverti le monde entier avec notre culture basée sur le fricet qui conduit inexorablement à la pauvreté et à la destruction de la planète!!Si au moins la crise qui est là pouvait faire changer un petit quelque chose dans le coeur des gens...Et dans leur façon de penser!!Nous sommes devenus des égoïstes centrés seulement sur nous-mêmes!!Vite une prise de conscience s'impose!!Nous avons le devoir de faire bouger les choses,notre génération à nous..Carnous sommes quand même quelques-uns à penser les mêmes choses!!Mais l'individualisme forcené qui nous anime nous empêche de voir notre force collective...Je suis pas marrant ce soir....

DEXTER5 28/03/2009 19:33

Punaise c'est dingue de lire ça!!C'est vrai croire que de l'argent peut remplacer des tracesdu passé..C'est incroyable!!A croire que le fric peut tout!!Ils sont comment les sud américains par rapport à l'ulta-libéralisme??Complètement contaminés ou les résistances sont-elles réelles?(j'avais lu des trucs très intéressants dans le monde diplomatique..)

sab 28/03/2009 21:55



Difficile à dire... pour ce que j'en vois, et ce que j'en interprète, les argentins cultivent un grand complexe vis-à-vis du Premier Monde : ils feraient tout pour en être, et croient volontiers
que le développement suit obligatoirement les voies tracées par ledit premier monde. Que développement est égal à urbanisation à outrance, etc. Difficiles de leur faire entendre que leur
développement, s'il était simplement régional (dans le sens "basé  sur une meilleure gestion de leurs richesses géographiques et culturelles"), serait une bien meilleure option.
Mais la pauvreté est telle que bien souvent c'est le prestige de nos cultures qui leur fait briller les yeux. On ne leur enseigne pas assez combien leur patrimoine est riche, et combien leurs
traditions le sont aussi. Ici à Catamarca, la plupart des gens vous diront qu'il faut terminer de détruire les vieilles maisons en adobe et les remplacer par des banques toutes en vitres et
climatisation... et puis c'est ce que je crois avoir déjà dit : 5% de la population se partage 75% des revenus du pays, et bien entendu ce sont ces 5% là que l'on entend au moment de prendre des
décisions. Par exemple le Dakar. L'argument presque unique pour supporter l'organisation du rallye ici a été de dire que c'était de la publicité pour le tourisme, et de gros revenus pour les
commerces liés au tourisme.
On ne parle pas maintenant des retombées.. au final je ne sais pas si ça a été l'eldorado tant chanté.
Mais on a pas parlé non plus d'investir dans la santé, l'éducation, l'urbanisation grâce aux bénéfices... du coup cet argent est rentré direct dans quelques poches .