Le camp de Rivesaltes

Publié le par sab


On commence sur un ton sérieux, et on le restera. Daniel vient de faire un aller-retour à Tucumán, où il commence à travailler directement avec le
GIAAT. Du coup, puisqu'ils m'ont demandé de leur traduire leur page web, je me suis mise à rechercher des infos sur Rivesaltes. En 2006-2007, quand j'ai bossé à Perpignan, j'ai rencontré un membre du SRA  (Service Régional d'Archéologie) impliqué dans la création d'un Mémorial de ce camp. Camp qui a servi à partir de 1938 à héberger des réfugiés espagnols, puis des Juifs en attente de déportation, des tziganes, puis servi de centre militaire dans les années 70.
En fait, voilà la raison de mon article : suite à ma rencontre avec cette personne du SRA, on m'a fourni un dossier d'archives (des coupures de journaux hein, rien de secrets militaires..) sur les activités du camp, où, au-delà de tout ce qui a trait aux guerres (en Espagne, en Europe, en Algérie), on précisait que ce camp sert toujours, actuellement de "camp de transit" pour les immigrés illégaux en attente d'être renvoyés dans leur pays. Bon, en fait, maintenant je vois qu'avec la création du Mémorial, ce camp a (évidemment) été déplacé... pas très touristique un camp de détention... Mais j'en viens là : en cherchant chez Gougel, quasi impossible de trouver une référence à ce type d'activités actuelles.. tous les articles qu'on rencontre parlent du centre fonctionnant de 1938 à la fin des années 70, mais rien de rien après ça...
Et là : c'est chez
Ouiqui que j'ai trouvé ce que je cherchais...
Pour le reste, si ça vous hérisse le poil (voire le poing), vous pouvez vous ajouter à la liste des signataires de la
pétition qui circule pour la fermeture des centres de détention des immigrants sur le sol français (Merci Manu Chao...).
Alors la politique française sur l'immigration, elle se cache ?

Publié dans social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rolland 06/08/2008 00:57

Bonsoir,
Je viens de tomber sur votre 'article' à propos du camp de Rivesaltes..j'ai travaillé sur le sujet pendant 2 ans dans le cadre d'un projet de diplôme d'art et suis tombée de haut..

sab 06/08/2008 16:06


Bonjour..

vous ne faites que renforcer mon opinion.. Quand, à Perpignan, on m'a founi cette doc (dans l'idée de me faire responsable des fouilles préalables à la construction du mémorial.. opportunité que
j'ai raté, mais c'est une autre histoire..), je suis aussi tombée de haut. Mais je me suis cherché (et trouvé) de bonnes excuses : que je ne vivais pas dans la région, que je ne m'intéressais pas
franchement à la politique française sur l'immigration, etc. Mais ça m'a quand-même inquiétée de voir que ce camp à l'histoire terrible (même si, aujourd'hui, quand vous utilisez un moteur de
recherche, la plupart de ce que vous trouverez seront des témoignages nostalgiques de personnes ayant fait leur service militaire là-bas) continuait de fonctionner pour une activité tout aussi
terrible. Il me semble me souvenir que dans ma doc figuraient des témoignages bien loin de la nostalgie du séjour... Bref, je ne suis donc pas du tout rassurée de voir que je suis loin d'être la
seule à en avoir ignoré l'existence, et que d'autres personnes plus proches du sujet encore que moi l'aient ignoré.. Efficace, notre politique.