Cebolla y papa

Publié le par sab

    A Catamarca, mais peut-être aussi dans le reste du pays (mais j'ai de gros doutes là-dessus) les gens sont vulgaires. Ben oui, y'a pas d'autre forme de le dire : ils sont vulgaires. En fait ils sont très mal élevés. C'est assez bizarre, parce que, par exemple, ils s'appellent tous de Licencié Machin, Docteur Bidule, Ingénieur Truc.. moi par exemple je serais la Licenciée Chose. Ça me paraît franchement ridicule : je me vois pas appeler quelqu'un chez lui et demander "le Docteur X est-il là ?". M'enfin, ils aiment se passer la brosse à reluire. Mais pour le reste donc, ils sont très mal élevés. Et moi ça m'énerve. Je me suis faite emmerder toute mon enfance pour être polie et là, être en contact permanent avec des gens impolis, ça me frise les nerfs.
Donc quand les gens appellent à la maison, c'est "allô..Daniel est là ?". Pas de "bonjour", "je suis...", "j'appelle au sujet de...", "s'il vous plaît", "merci".. Souvent même, ils me demandent "qui êtes-vous ?" Depuis deux et demi je ronge mon frein et m'énerve une fois le téléphone raccroché. C'est vrai, j'ai l'impression que les gens me prennent pour la femme de ménage : surtout ne rien me dire, je suis limite suspecte : "qui êtes-vous ?"...
Alors évidemment un jour (faut dire que je pelais des oignons, je pleurais à gros sanglots, et j'étais .. irritable) quand je décroche pour entendre "Daniel est là ?" suivi de "qui est là ?".. c'est sorti : "comment ça qui est là ? Vous appelez chez moi et vous me demandez qui je suis ? Le pape peut-être ?"
J'entends une voix timide me répondre : "ah...tu pourras dire à Daniel que son père a appelé, et qu'il me rappelle quand il rentre ?"

Fallait que ça tombe sur lui...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article