Poulet piquant

Publié le par sab

Un petit air de Bolivie

Picante de pollo con quinua (Poulet piquant et quinoa)

Qu’est-ce que le quinoa ? Nos natifs du Nord, et avant eux les incas, considéraient comme sacrée cette céréale et la comptaient parmi leurs aliments principaux. Le quinoa contient un équilibre de protéines et nutriments plus proche de l’idéal pour l’homme que n’importe quel autre aliment. En plus de ces énormes propriétés nutritives, sa graine est tendre, savoureuse et très digeste. Les premiers colons l’appelaient « blé des incas » bien qu’il ressemble plus au riz. Rares sont ceux qui savent que le quinoa fut sélectionné par la NASA pour alimenter ses astronautes.

Ingrédients pour 4 personnes :
500 g de quinoa,
5 cuillères à soupe d’huile,
4 escalopes de poulet,
4 piments secs,
4 piments,
1 oignon,
1 tomate,
4 gousses d’ail,
2 grosses pommes de terre,
Parmesan râpé,
Persil haché, sel, poivre, origan.

Pour préparer cette recette, le quinoa doit être bien lavé et mis à tremper une nuit avant de le cuisiner. D’autre part, on coupe les piments secs, on en enlève les graines pour les mettre à tremper dans de l’eau chaude salée.
Le lendemain, on lave de nouveau le quinoa pour le faire ensuite bouillir dans de l’eau non salée. Dans une casserole avec de l’huile bien chaude, on met à frire les escalopes coupées en petits morceaux. Quand elles sont presque dorées, on ajoute la tomate coupée finement, sel et poivre. La tomate également doit dorer, il faut donc lui laisser le temps avant d’ajouter le piment lavé et moulu, les gousses d’ail écrasées, l’oignon coupé et l’origan. Quand la friture libère tous ses arômes et que les piments ont changé de couleur, on incorpore un peu d’eau et on laisse cuire à feu doux. Seulement alors, on ajoute le quinoa, préalablement cuit et égoutté, on mélange et on attend jusqu’à ce que le tout épaississe.
Au moment de servir, on peut ajouter du parmesan, des pommes de terre bouillies coupées en petits morceaux et couvrir le tout de persil haché.

Texte extrait et traduit de : Cocina argentina clásica y moderna, Ed. Emecé, Buenos Aires, 2003.
<<Objectifs du Millénaire pour le Développement - 7 et 8 

Publié dans tradition culinaire

Commenter cet article