Mine et minerie

Publié le par sab


Tourisme mineur.

N'oubliant pas que le but de notre voyage était quand-même la métallurgie et la mine, nous avons été visiter un fondeur de cloches dans son atelier à Potosí­ :

Entouré de ses outils de travail, avec à ses pieds l'une des parties d'un moule à cloches. Je ne vous raconterai pas tout, mais je crois qu'il est l'expression de l'amour du travail, qui s'apprend ou pas avec le temps. Personnellement, je crois que c'est généralement le genre de métier qu'on fait par tradition familiale, et qu'on apprend à aimer avec le temps, disons à apprivoiser. Lui nous disait que la fonte vous transforme pour quelques instants en (dieu) créateur, et que cet instant où coule le métal fondu dans le moule reste le plus difficile et le plus beau. Chaque fonte reste unique.. Je crois que c'est aussi ce genre de pratique artisanale qui produit des spécialistes toujours en quête d'une meilleure connaissance de leur art.
Et finalement, un petit tour sur le Cerro.

Entrée de mine...



..sortie de mine.

 

 

 


 


 


 


 

Publié dans ma vie - mon œuvre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article