Sucre : back home

Publié le par sab


Sucre...y otros

Me voilà revenue à Sucre-la-petite-bourgeoise... une belle impression de Potosi, même si un sentiment d'inachevé.
La fouille s'est passée hyper rapidement, pas vu une seule fiche US, fiche objet, aucune description, 2 photos. Bon, là j'avoue, j'ai pas tout suivi, du mal à rentrer dans les choses.

Mais en toute certitude un beau site. Finalement 2 sépultures d'adultes et 5 morveux joliment enterrés sous des vases, les 2 adultes ont moins fait plaisir à Pablo, qui les date d'il y a environ...50 ans. En 52, il y a eu la révolution bolivienne, avec de nombreux affrontements entre l'armée et les paysans.. ces 2-là seraient donc des victimes de ces affrontements. À suivre. Pour le reste, notre petit sondage, avec Daniel, s'est révélé hyper riche en matos, mais pas si ancien que ça puisqu'on y a retrouvé un os de vache et des semelles de cuir..donc post-contact.

Restée un jour de plus pour me balader un peu dans Potosi, pas de bol, méga fièvre du dimanche.. pas de mines, les médocs et au lit..retour direct à Sucre sans passer par la case tourisme.. Une ville qui me laisse l'envie de revenir.

Donc, de retour à Sucre, je me trouve de plus en plus dans le vent. Du mal à raccrocher la réalité ici, du mal à resituer ma réalité là-bas dans ces putains de vignes bordelaises... Encore une histoire de décisions. Puisqu'il faut toujours faire des choix dans la vie, paraît-il, j'ai décidé de me casser. Une bonne bonne expérience ici, dont je n'ai pas fini de trouver les retombées, et qui me laisse vraiment perchée. Je ne sais pas trop où je vais, je sais déjà où je n'irai pas. Disons que la recherche peut encore attendre. Et dans l'immédiat vraiment immédiat, je me casse en Argentine, voir là-bas si j'y suis. Je vous invite, hein, dès que possible. A priori pas avant ce week-end quand-même...

Publié dans ma vie - mon œuvre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article