Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je sers l'archéologie et c'est ma joie

Publié le par sab


Où l'on re-fait connaissance avec ses ampoules...

...et accessoirement où l'on se réveille en pleine nuit par les douleurs aux articulations de la main. Bon, oui, ça fait un petit moment que j'avais pas tâté la truelle, ça se sent. Cela dit, chers amis, chers lecteurs, chers inconnus, je tiens à vous faire partager ce grand moment de ma vie, et donc, de l'histoire de l'humanité : ça y est, on peut officiellement dire que JEAN-LOUIS A TRAVERSÉ L'ATLANTIQUE !!! D'ailleurs, ici on ne m'appelle plus que Juan-Luis. Bref, tout ça pour dire que j'ai aussi repris contact avec ma grande amie la pioche, pour creuser un joli sondage absolument stérile...(En fait, pas vraiment, mais disons simplement que 'nous n'avons pas trouvé ce que nous cherchions'.., mais un brave tas de tessonnaille quand-même). Y'en a des comme ça...Du coup, j'ai déménagé chez Pablo pour faire un autre petit sondage mais beaucoup plus riche.

Pablo a décidé d'ouvrir 3 secteurs, celui de la casita, que nous avons abandonné hier, puis 2 autres sondages près des habitations. L'un a déjà donné 5 sépultures, dont 3 enfants, l'un étant accompagné de 2 aiguilles de cuivre. Le second sondage, sur lequel j'ai bossé avec Daniel et 2 ouvriers, nous a donné un joli petit dépôt, probablement rituel, comportant notamment 3 plats entiers, un paquet de fragments de céramique en tous genres, une portion de squelette d'âne en connection. Le temps est ingrat parce que souvent très venteux, et le soleil tape franchement fort, on bouffe un peu la poussière, mais la terre nous le rend bien...c'est pratiquement que du sable. Un bonheur.

J'avoue, aujourd'hui, il m'est arrivé de regretter ma casita où je bossais toute seule hier. Pour moi, ce bruit de la truelle dans le silence, le vent dans les oreilles te murmurant des histoires infinies, s'apparente au plaisir que tu prends en solitaire à écouter le bruit de tes planches dans de la bonne poudreuse au milieu des sapins. C'est vrai que l'archéo ça rend cinglé, plus besoin de preuves.

Pablo est arrivé hier matin avec Richard, un français de Sucre, et Pascale. On se débrouille pas trop mal, un bon hôtel, on bouffe bien le soir, et le midi petit repas sur la nappe de sable, recuits par le soleil des 4.000.. Ça me plaît, comme toujours, de bouffer la poussière et d'en chier, et je râle comme toujours... GRÈVE !! MANIFESTATION !!! INSURRECTION !!!



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie BARDET 22/05/2008 09:11

comme je vous comprends ! moi ce serait plutôt les archives mais avec la même passion !